vendredi 20 octobre 2017

ANDALUCIA.

Aujourd'hui,Marc était sur Sevilla et plus précisément vers El Ronquillo,à 35 kms au nord de la capitale Andalouse.Dans ce village se trouve "El Serrano",la finca que vient d’acquérir,il y a peu,Jean Marie Raymond.Le transfert de tout le bétail vers cette dehesa,qui appartenait à la famille Tornay,est maintenant terminé.Il restera,pour certains d'entre nous,de grands et bons souvenirs de "Pedrechada y Garlochi",l'ancienne finca du ganadero Français
Marco a donc tienté à "El Serrano",ça ne s'invente pas. Andres le mayoral avait enfermé deux vaches pour le diestro Nîmois.Ces deux astadas,du fer de "Virgen Maria",ont fait montre,comme souvent dans cette casa de grandes qualités.De la franche noblesse et de la race chez ces deux vaches qui de plus durèrent,permettant à Marc de longues mais surtout très bonnes faenas.Le matador Français se délectant des longues charges de ces deux demoiselles.Une excellente préparation en vue de Samadet.
Marc a pu,une fois de plus,jeter un coup d'œil au novillo qu'il va combattre,dimanche prochain,dans les Landes.Jean Marie Raymond et son mayoral ont tenu,absolument,que ce soit Marc qui torée ce bicho.Ils ont grande confiance en ce novillo et ils sont surs que Marc le mettra en valeur.

lundi 9 octobre 2017

CARTEL XMATKUIL-MERIDA.





L'affiche du festival taurin du 14 novembre prochain.
Marc annoncera,bientôt,les deux corridas qui suivront ce festival.

mercredi 4 octobre 2017

TARDIEU.

Hier après midi,Marc se trouvait à la "Cour des Bœufs",la finca de la famille Tardieu.Loulou et Alain ont sorti trois vaches pour le torero Nîmois.

La première,une forte berrenda ,fut correcte au cheval mais n’avait aucune passe sur la corne gauche. Marc fit toute sa faena coté droit.Une faena sérieuse,sans fioriture.



La seconde vache,costaud elle aussi,fut un ton au dessus.Marc la para  par d'amples véroniques et une précieuse demie.Une vache exigeante mais abordable sur les deux rives.Marc en tira le maximum et conclut par des circulaires inversées.






Le matador Gardois pu finir en beauté ce tentadero car la troisième astada,fille d'un nouveau semental fut la plus complète.Marc la toréa de belle façon en profitant de sa bonne noblesse.La faena fut longue et sans temps mort,Marc mêlant des tres un uno,des redondos,une passe du mépris,une ortina, des molinetes,une firma,des trincheras et autres jolis changements de mains,aux classiques naturelles et derechazos.Beaucoup de variété dans cet ouvrage de belle note.




Fin d'un court séjour,en France,pour Marc qui en peu de temps aura combattu un novillo puis tienté deux autres novillos et trois vaches.Une excellente préparation pour les prochains compromis de Marc.

mardi 3 octobre 2017

LOS ESPEJOS,BIS.







Hier soir,dans la placita "La Extremeña",Marc a tienté un autre novillo de "Los Espejos".Malgré le mauvais état du ruedo,nous avons assisté à un bon moment de tauromachie.Marc a laissé du temps à ce novillo pour qu'il prenne son rythme.Ensuite ce fut une belle démonstration de toreo.Les véroniques et la media de réception furent de qualité,comme les tafalleras.Marc débuta sa faena par une superbe dizaine de doblones.Ensuite,le novillo répondit noblement aux toques surtout sur le bord gauche.Marc liant sur ce côté de très bonnes séries de naturelles templadas.Ce fut moins évident à droite et le diestro Nîmois préférât continuer à se régaler à bâbord.Marc rematât sa faena par une paire de redondos,des molinetes et des trincheras.
Trois novillos,en trois jours,de comportement différend,c'est idéal pour s'entraîner.Cet après midi,Marc va conclure,avec un autre tentadero, son séjour en France.







MEXIQUE.

Marc va attaquer sa temporada Mexicaine le 14 novembre prochain.
Le matador Nîmois torée le festival de la feria du Yucatàn à Xmatkuil-Merida.
Six  novillos du Rancho Santa Maria seront combattus par Michel Lagravère,Juan de Felix,Manolo Martinez Hijo,Marc,Miguel Ortas et Pedro Haces III.
Pas d'inquiétude,Marc ne va pas traverser le charco juste pour ce festival.

dimanche 1 octobre 2017

LOS ESPEJOS.TENTADERO DE NOVILLOS.






Une fois la lidia du novillo de "Casanueva" terminée,il fallait reprendre aussitôt la route pour rejoindre St Gilles et le mas d'Auzières.Plus de 5 heures de route sous une pluie battante mais à l'heure pour ce tentadero.Céline,la ganadera de "Los Espejos",voulait tester trois novilleros,sans picador.L’exercice est déjà délicat,si on y ajoute la froidure et la pluie ça le devient encore plus.Le novillo que Marc a torée,un sérieux negro d'origine Buendia,fut fuyard dans les premières lances de cape.Du coup,le diestro de Nîmes lui servit des véroniques très appuyées.Marc,muleta en main,fit tout son possible pour retenir le cavaleur.Une fois le novillo capté dans la percale,Marc en tira le maximum en composant des séries sur les deux bords.Le bicho avait sa faena et Marc n'insista pas outre mesure,rematant son ouvrage de quelques adornos.
Une longue journée débutée dans le Sud Ouest et terminée dans notre Sud Est.Deux bons entraînements pour Marc avec du bétail de condition différente.Demain et Mardi sont prévues,encore,deux tientas avant que Marc ne reprenne la route pour Madrid.

GANADERIA CASANUEVA.











Troisième déplacement taurin,consécutif,pour Marc dans le Sud Ouest.Après la soirée de présentation du festival de Samadet et une nuit à Mont de Marsan,le torero Nîmois était ce samedi matin à Montsoué,petit village proche de St Sever.Marc était l'invité de la famille Bats,propriétaire de la finca et de élevage du même nom : "Casanueva". José,le père et Guillaume,le fils organisait une fiesta campera,pour la peña Girondine "Des Graves" et ils avaient choisi Marc pour combattre un novillo de la casa.

Sous un ciel pluvieux et en l'absence du picador qui devait officier ce matin là et qui a du partir toréer à Arnedo,les ganaderos ont changé le novillo.Gardant celui prévu pour Samadet et sortant en eral assez costaud,de robe tostada et d'origine Gallon.Un bicho toujours sur la défensive,avec une pointe de faiblesse et de mansedumbre.Marc l'a parfaitement paré par de bonnes et amples véroniques.Le "Casanueva",
manquant de race,se défend et n'humilie jamais.Beaucoup de défauts,mais Marc ne s'en laisse pas conter.il lui inflige une série de puissants doblones et attaque sa faena par des tandas gauchères de qualité.Rive droite c'est moins clair,Marc tire des derechazos un par un.Un travail solide et sérieux sans fioriture. Marc conclut d'une entière légèrement tombée et d'un descabello parfaitement exécuté.
Après un bref au revoir,il fallait reprendre la voiture,pour s'envoyer plus de 5 heures de route et rejoindre St Gilles.Au Mas d'Auziéres,"Lupi" la ganadera de "Los Espejos" tientait trois de ses novillos.Un pour Marc et les deux autres pour Sergio et Pablo Paez deux novilleros Espagnols.
Malgré la pluie battante,tout au long du trajet,à 17h15 nous étions sur place.